Theater Matinee

Liesungen a musikalesch Begleedung

 

09.05.2021 | 11:00 - 15:00


Fräien Entrée

Reservatioun ass obligatoresch
iwwer Mail : admin@kulturhaus.lu
oder iwwer T. 26 32 43-1

 
Zizou a Zazou
Auteurinnen : Frédérique Colling, Catherine Elsen, Claire Wagener

Zizou et Zazou ont atteint le crépuscule de leur vie et alors que l’une essaye de trouver du réconfort dans les petites choses du quotidien, l’autre aspire à une dernière aventure spectaculaire avant que la vie ne s’arrête. C’est cette soif de la dernière expérience transcendantale qui fait embarquer les deux femmes sur une odyssée hasardeuse au sein et au-delà des murs institutionnels. Au cœur d’une amitié en apparence classique entre deux dames âgées se déploie un voyage surréel à travers les contrées de leurs rêves et souvenirs, voyage qui va inévitablement mettre àl’épreuve le courage des deux personnages. Ce périple va-t-il leur révéler le sens tant recherché de la vie ?
 
La pièce Zizou a Zazou se situe dans un huis-clos qui à la fois renferme et relie deux femmes à la fin de leur vie. Cet espace renvoie à des lieux réels telle qu'une maison de retraite, mais il symbolise aussi un espace mental représentant les fermetures d’esprit et les culs-de-sac de mode de vie que nous imposons à nous-mêmes. À travers un jeu clownesque et une langue légère non dépourvue des lieux communs si présents dans nos conversations de comptoir, les deux comédiennes font apparaître les tensions existentielles qui sous-tendent des paroles en apparence banales.
 
Diplômée de l'École internationale de théâtre LASSAAD en 2015, Frédérique Colling travaille en tant que comédienne et assistante à la mise en scène au Luxembourg. Ayant déjà été confrontée à une approche variée à l'école, elle a approfondi ses aptitudes entre autres en tant que comédienne et en écriture de plateau. S'intéressant à toutes les facettes du théâtre, elle désire monter des projets d'une manière plus personnelle, en sensibilisant, responsabilisant le public sur des problématiques d'actualité, et en remettant en question notre manière de produire des pièces de théâtre. Depuis 2014 elle monte des projets avec sa compagnie Les FreReBri(des) (Famille(s), Robert(s)) et Independent Little Lies (Independent Little Luxembourg, D'Kachboun, Footnotes). 

Catherine Elsen est une artiste pluri-disciplinaire travaillant au croisement du théâtre, de la musique et du mouvement. Elle est titulaire d'un MA Dance Theatre et d'un Postgraduate Diploma in Community Dance du Trinity Laban Conservatoire of Music and Dance, London. Elle a joué et cocréé des spectacles de Tino Sehgal (Tate Modern London, UK), Anna Frick (Théâtres de la Ville de Luxembourg and Theater Trier), Tania Soubry (3CL), Anne Simon et Renelde Pierlot. En 2019, elle a créé son One-Woman Show Love, Death and Polar Bears, un concert-performance produit par ILL et CCRD Opderschmelz. Elle a été assistante sur Jungle Book, une comédie musicale dirigée par Charles Chemin, Robert Wilson et Coco Rosie. Récemment, elle a gagné le prix de la "Meilleure actrice" du Web Fest en Nouvelle Zélande pour son rôle dans la web-série W, réalisée par Frédéric Zeimet.

Claire Wagener est née en 1990 à Dudelange. Elle a fait des études de littérature comparée et de traductologie à l’Université Paris-Sorbonne où elle a obtenu son master en 2016. Depuis 2015 elle travaille comme dramaturge et assistante à la mise en scène pour diverses productions, entre autres Tod (Mise en scène : Jacques Schiltz), Stupid Fucking Bird (Mise en scène : Anne Simon), Les frontalières (Mise en scène : Sophie Langevin), Hedda Gabler (Mise en scène: Marja-Leena Junker). En 2019 elle commence également à faire ses propres mises en scène, avec d’abord la lecture dramatique Aname au Kasemattentheater, puis, en collaboration avec Jacques Schiltz, A la Recherche des Temps Modernes et Amadeus. Elle est lauréate avec Frédérique Colling et Catherine Elsen de la Bourse Edmond Dune 2019 pour le projet de co-écriture théâtrale Zizou a Zazou.
 
Le retour de Lucienne Jourdain
Tullio Forgiarini
 
De retour de Paris, Lucienne Jourdain, une sexagénaire bourgeoise, bien sous tous les rapports, a un malaise en découvrant deux cadavres dans son garage, dont celui de son mari. Le lendemain, le commissaire Flak, représentant la Loi et l’Ordre, portant costume gris et escarpins rouges, vient présenter ses condoléances… et poser quelques questions tant qu’il y est. Mais d’abord, il doit vaincre les réticences de la jeune infirmière qui veille au rétablissement de Lucienne. Loufoque et absurde, empruntant aussi bien à Agatha Christie qu’à Jarry ou à Rame/Fo, la pièce, tout en reprenant le personnage principal de La ballade de Lucienne Jourdain, se veut une œuvre originale, qui tente de répondre à la question, très actuelle, de la légitimité et des limites de la pensée féministe du white old man.
 

Tullio Forgiarini écrit des romans noirs, un scénario, des pièces de théâtre. Sa pièce Du ciel, un regard féroce et hilarant sur notre attitude envers les réfugiés, ouvre la saison du Théâtre Ouvert de Luxembourg en octobre/novembre 2016. La pièce Vum Himmel, la version luxembourgeoise de Du Ciel, est jouée au Kaleidoskop théâtre Luxembourg en 2019. Céruse, son dernier roman en français, est publié en novembre 2020. Marguerites, une courte pièce commandée par le centre culturel Kinneksbond Mamer et les Théâtres de la Ville Luxembourg pour le projet Connection – partage de plateaux , est mis en scène par Aude-Laurence Biver en décembre 2020. Tullio Forgiarini a traduit la pièce de Laura Eason Sex with Strangers en français. Elle est montée par le Théâtre Ouvert de Luxembourg en avril 2021.

Alvaro
Romain Butti

Als de leschte Client vum Dag bestellt sech de Julien eppes ze iessen beim Alvaro, deem säi Foodtruck op engem Open-Air-Evenement gebucht ass. Iwwerdeems nieft hinnen e Karussell mat Päerdercher seng lescht Ronnen dréit, komme déi zwee jonk Männer an d’Gespréich a gi sech ëmmer méi sympathesch. Si bleiwe bis Moies fréi, a verbréngen Zäit am Foodtruck, iessen an drénken zesummen an zielen sech aus hire Liewen.  Wéi si méi iwwert sech gewuer ginn, geet den Alvaro ëmmer méi an e Schiet iwwer, a verschidde Saache schénge sech ze widderhuelen an hannerzeg ofzespillen. De Julien bleift eleng zréck, virun engem eidelen Truck, nieft dem Päerdercherskarussell, dat ganz um Schluss kuerz nach un d’Goe kënnt. “Alvaro” geet an op déi intensiv geliefte Gefiller beim Kenneléieren, d’Fragilitéit vun de Relatiounen, a beschäftegt sech mam Verschaffen vum Well-Erlieften a mam Festhale vun de wichtege Momenter am Liewen.

De Romain Butti ass 1989 zu Lëtzebuerg gebuer ginn, huet Däitsch Sprooch- a Literaturwëssenschaften ani English and American Studies un der Albert-Ludwigs-Universitéit zu Freiburg studéiert, ier et fir eng Rei Joren op Berlin gaangen ass, fir als Social Media Manager ze schaffen. A sengen Texter befaasst sech de Romain Butti besonnesch mat der Isolatioun, dem Ënnerwee-Sinn, der Entfriemung an der Sich no Zougehéieregkeet tëscht der gewalteger Natur an der Anonymitéit vun der Groussstad. Fir säin Theaterstéck “Fir wann ech net méi kann” ass hien 2018 beim Concours Littéraire National mam 1. Präis ausgezeechent ginn. 2019 ass dunn seng Novelle “Ein Jahr in Berlin” verëffentlecht ginn.
 
Série noire
Jeff Schinker et Ian de Toffoli
 
L’idée de départ de Série noire est celle d’une transposition d’un genre, à savoir la série télévisée, plus spécifiquement la série noire, policière, au théâtre, à la scène. Il s’agirait d’utiliser des éléments structurels de la série télévisée et de les appliquer à l’écriture dramatique, créant ainsi un genre hybride, à savoir celui de la série théâtrale policière. Concrètement, cela se traduit par le développement d’une intrigue majeure sur quatre épisodes théâtraux, chaque épisode étant une pièce de théâtre individuelle d’une durée de plus ou moins une heure, montés à intervalles réguliers au cours d’une même saison théâtrale, dans différents théâtres du Luxembourg, avec des personnages récurrents, d’un côté, et des personnages secondaires de l’autre, qui n’apparaîtraient pas dans tous les épisodes, ainsi que des morts et des cliffhangers à chaque épisode.

L’histoire est la suivante. Un couple se trouve avec un cadavre sur le bras et décide de brûler le corps dans une forêt non loin d’un faubourg bourgeois et paisible de la capitale. Le corps est découvert, la police se rend sur les lieux du crime et trouve un téléphone. L’enquête s’enclenche : il s’avère que la victime, une jeune franco-russe venue trouver son bonheur (et des sous) au grand-duché, travaillait dans un des derniers cabarets du quartier de la gare. L’un de ses clients réguliers, qui en était tombé follement amoureux, devient le suspect rêvé : l’épouse ayant été sur le point de découvrir la double vie de son mari, il aurait voulu se débarrasser de la jeune danseuse.  Pourtant, la commissaire chargée de l’enquête reste dubitative : alors que ses collègues s’empressent de l’inciter à clôturer le dossier, elle voit bien que le jeune homme soupçonné n’a pas la gueule de l’emploi. Sincèrement attristé, un peu pleurnichard, il paraît traumatisé par la disparition de son amante. Il cherche, par amour et tristesse, à découvrir qui est derrière ce meurtre.  A la fin du premier épisode, tout se complique quand l’enquête prend soudainement un tournant politique : le maire de la ville a entrepris de rendre salubre le quartier de la gare et de raser l’intégralité des cabarets et bars suspects qui y attirent dealers, prostituées et artistes, mais aussi des hommes politiques connus.
 
Ian De Toffoli est auteur et universitaire. Dernières parutions & productions: Il faut être résolument local pour réussir, littérairement, à porter au jour l'universel (Centre national de littérature, 2019), AppHuman (Théâtres de la Ville, 2020), Terres arides (Théâtre du Centaure, 2021), Staycation (Kasemattentheater, 2021).

Jeff Schinker est auteur et journaliste. Dernières publications & productions: Sabotage (2018, Hydre Editions), Rabonzel (Théâtres de la Ville, 2019).
 
MammOmmaM
Claudine Muno
 
An dësem biographeschen Theaterprojet geet et ëm Bezéiungen tëscht Mammen an Duechteren: Wat erzielen hir Bezéiungen iwwert d’Roll vun der Fra an hirer Entwécklung iwwert déi lescht 70 Joer? Am Stéck ginn dës Bezéiungen a Perspektiv gesat zu soziologeschen an historeschen Elementer zu Lëtzebuerg. D’Stéck geet der Fro no, wéi et fréier war a wat sech haut verännert huet, wien d’Geschichte weidererzielt a wiem seng Stëmm een héiert. Wëllen Duechteren hir Mammen oder Mammen hir Duechtere befreien? Wat passéiert, wann net alles ka gesot ginn? Wou ass d’ Solidaritéit tëschent eis, a firwat wëllen Duechteren op kee Fall eng Kopie vun hirer Mamm ginn?  Déi eng wëllen hir Mamm vergiessen, déi aner kenne se net vergiessen. D’Stéck geet och de Froe no, ob Duechteren zu Mamme musse ginn a geet dem sougenannte „Mammegefill“ op de Grond. Wéi kenne Mammenmodeller vun der Géigewaart verhandelt ginn a nei Vierstellunge vun Mammen- Duerchtere- Bezéiungen entworf ginn? Kann et eng “geeschtlech Mamm” ginn?  Den Text ass vum Claudine Muno a gëtt interpretéiert vum Fabienne Hollwege, Mady Durrer am Lou.

Première: 9. Juli 2021 an der Kierch zu Gréiwels.

D’Claudine Muno (*1979) ass Schrëftstellerin a Musekerin a schafft haaptberufflech als Chargée d’éducation fir Musik a Schreiwen an engem Lycée.
 
 

53, rue G.-D. Charlotte
L-7520 Mersch
Tél.: 26 32 43-1
info@kulturhaus.lu